Mis en place d’une chambre d’hôtes : quelques normes à respecter

L’exploitation d’une chambre d’hôtes exige le respect de quelques règles. En voici quelques-unes des normes de bases.

Les normes relatives aux conditions d’accueil

Pour qu’une chambre d’hôtes puisse être opérationnelle, il est obligatoire qu’elle dispose d’une fourniture complète pour une nuitée et pour le petit déjeuner. Puis, c’est l’habitant qui doit être en charge de l’accueil des hôtes. En ce qui concerne les chambres, elles doivent respecter la surface minimale règlementaire qui est 9 m². Toutefois, pour des raisons strictement commerciales, les chambres d’hôtes se donnent toujours un objectif de proposer des chambres pas moins de 12 m² de superficie. Il est à noter que ces superficies ne tiennent pas encore en compte les sanitaires. Mais, il est obligatoire que chaque chambre soit dotée d’un accès à un WC et à une salle d’eau, que ce soit directement ou indirectement. Le plus important c’est que le tout soit parfaitement conforme aux règlementations relatives à l’hygiène, la salubrité ainsi que la sécurité. Puis, la hauteur sous plafond doit aussi faire 2,20 mètres au minimum. Pour ce qui est du ménage, il doit être inclus dans le service sans que les pensionnaires n’aient plus à payer des frais supplémentaires. Enfin, chaque chambre d’hôtes est libre de définir son tarif. Par contre, il faudra quand même tenir compte de la qualité de confort, des prestations ainsi que l’attrait touristique de la région.

Les normes relatives aux licences et autorisations

Dans la mesure où la chambre d’hôtes prévoit d’inclure dans sa prestation de table d’hôte des boissons alcoolisées, il doit absolument être titulaire d’une licence de restaurant ou encore de débit de boissons. En effet, selon l’article L. 3332-1-1 du code de la santé publique, le suivi d’une formation relative au service de boissons alcoolisées est obligatoire. La vente de boissons non alcoolisées est par contre libre et ne requiert aucune licence. Outre cela, lorsque la propriété où se situe la chambre d’hôtes est soumise à un contrat de copropriété, il est indispensable de tenir informé la copropriété et d’avoir l’autorisation de ce dernier.

About

View all posts by

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *